Clermont-Ferrand 23° C
mardi 07 avril

Développement territorial  :   Jean-Yves Gouttebel en avocat de la proximité

13h38 - 31 janvier 2020
Développement territorial  :   Jean-Yves Gouttebel en avocat de la proximité
« Éloge de la proximité » a été publié sous la forme d'entretiens avec l'écrivain clermontois Joseph Vebret. (Photo J.-P. B.)

Il a voulu faire œuvre de pédagogie, dans un domaine, le développement territorial, qui peut parfois devenir très technique. Sur la forme, Jean-Yves Gouttebel a donc choisi la formule des entretiens pour faire passer son message, histoire de « ne pas faire un ouvrage à connotation universitaire » et avec la ferme volonté de « toucher le grand public. » Ce domaine, il le connaît parfaitement. Sa formation d'universitaire, au côté du professeur Pierre Pascallon, ses activités professionnelles de consultant, dans un cabinet spécialisé et ses fonctions d'élus, à la Ville de Clermont durant 20 ans puis à la tête du Département depuis 15 ans, ont forgé ses convictions. Ce livre, il s'est imposé à lui comme une nécessité « à un moment où les territoires aspirent à plus de liberté » et où la crise des Gilets Jaunes a révélé « un manque de proximité ». Pour le président du Conseil départemental, la proximité « est un besoin mais aussi un moyen pour travailler ensemble. »

Sur le fond, le natif d'Ambert a voulu transmettre des messages, notamment face à la fracture territoriale actuelle. L'un est très important à ses yeux : « une politique volontariste de proximité peut aider à recoudre un territoire », est persuadé le chef de l'exécutif départemental, pour qui il faut aller vers plus de décentralisation.

Alors qu'il réaffirme clairement dans ce livre son soutien au chef de l'État actuel, Jean-Yves Gouttebel rappelle que le Gouvernement porte à la fois un projet de déconcentration pour les services de l'État et de décentralisation pour les collectivités locales. « Pour le premier, il faut arriver à un bon équilibre, donner plus de pouvoir au Préfet de département par rapport au Préfet de région. »

Dans le même temps, il ne faut pas « plus d'État mais mieux d'État. » À l'entendre, ce dernier doit être un facilitateur qui n'abandonne pas les territoires. « Ce n'est pas à travers des lois et des décrets que l'on règle tous les problèmes mais aussi à travers des comportements », pourfend l'élu, qui plaide la coconstruction des projets.

Si les notions de liberté et d'égalité peuvent passer par la loi, la notion de proximité peut aider au développement de la fraternité car celle-ci est avant tout « un état d'esprit. »

Très critique envers la loi NOTRe - qui a créé les grandes régions - et la notion même de Métropole, Jean-Yves Gouttebel met en avant l'échelon local. « En matière de transition écologique, c'est là que l'on réalise concrètement les projets. Au Conseil départemental, nous avons imaginé et développé les circuits courts avec Agrilocal ou encore favorisé le télétravail. »

L'élu appelle également de ses vœux une notion de proximité intégrée à une nouvelle forme de gouvernance. « Avec une décentralisation porteuse de différenciation car tous les territoires ne sont pas les mêmes. Le pays a besoin que ses territoires respirent. »

À travers l'exercice du livre, Jean-Yves Gouttebel avoue avoir pris un peu de recul et mis aussi de l'ordre dans ses idées. « J'espère que cet ouvrage suscitera le débat », conclut le Président du Conseil départemental.

Jean Paul BOITHIAS

"Éloge de la proximité" - 117 pages - Aux Éditions Ramsay (dédicaces prévue le 19/02 à 17 h à la librairie Les Volcans, à Clermont)

0 commentaires
Envoyer un commentaire