Clermont-Ferrand 12° C
mardi 31 mars

Des investissements lourds pour Vulcania

06h53 - 18 janvier 2020
Des investissements lourds pour Vulcania
Durant les trois prochaines années, Vulcania va connaître un gros programme d'investissement avec la construction d'un ride, d'un planétarium géant et de lodges d'hébergement  (Photo Francis Debaisieux).

Le parc européen du volcanisme va bénéficier d'un programme d'investissement massif au cours des trois prochaines années, avec notamment la construction d'un ride et du plus grand planétarium de France.

Alors que Vulcania prépare sa future saison (réouverture en mars), les élus de la majorité au Conseil régional ont apporté quelques précisions sur le programme d'investissement du parc européen du volcanisme. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que celui-ci va passer la vitesse supérieure dans les cinq prochaines années.

« Vulcania rentre dans un cycle nouveau d'investissement. C'est la conséquence de la délégation de service public qui avait été lancée avant la fusion des régions. Celle-ci demandait à la société d'économie mixte, gestionnaire du parc, de devenir non seulement gestionnaire mais aussi investisseur avec ses propres ressources et ses actionnaires. Un deal a été fait. La Région va payer la prochaine attraction et la SEM payera la suivante. Nous bâtissons actuellement avec la Caisse des dépôts un montage juridique. Ce dernier devra recevoir l'accord du Conseil régional. Il permettra de financer des hébergements sur le site. Tous les parcs à thèmes développent ce genre de produits afin de pouvoir augmenter la durée des visites et favoriser les revisites. L'idée, c'est d'avoir quelques lodges sur la thématique volcan et Unesco », explique Frédéric Bonnichon, le nouveau président de la SEM.

En 2021, 2022 et 2023, Vulcania devrait accueillir une grosse nouveauté par an. Un ride spectaculaire et un planétarium géant, le plus grand de France, verront ainsi le jour successivement.

Selon les élus, les lodges seront peut-être achevés en 2022, l'année des 20 ans du parc, « mais plus certainement pour 2023 », précise Frédéric Bonnichon.

Un parc
à la fois scientifique et ludique

Pour Brice Hortefeux, l'ancien président de la SEM, il y a un investissement massif pour Vulcania, que Laurent Wauquiez considère comme l'un des joyaux de l'attractivité touristique de la grande région.

« En ce qui concerne le ride, il sera impressionnant. A l'arrivée de l'attraction, les visiteurs auront la sensation d'une éruption et d'un tremblement de terre. La caractéristique du parc Vulcania est à la fois scientifique et ludique. Plus largement, nous allons rentrer dans un cycle très positif et cela va certainement booster la fréquentation », souligne Brice Hortefeux.

Viser 450.000 à 500.000
visiteurs
à dix ans

Grâce à ces nouveautés, les responsables espèrent doper encore la fréquentation de Vulcania. « Avec plus 3% en 2019, nous sommes sur un socle de base compris entre 330.000 et 350.000 visiteurs. L'idée, c'est de monter à 450.000 ou 500.000 à l'horizon de dix ans », trace Frédéric Bonnichon.

0 commentaires
Envoyer un commentaire